Moonlight,un régal !

Moonlight Productions, éditeur de films depuis 1983, a définitivement arrêté cette activité pour se consacrer à la production et a la post production vidéo. Son équipement lui permet désormais de proposer toutes prestations techniques aussi bien pour les professionnels, les entreprises et les particuliers. Alléchant, n’est-il pas ? Si vous voulez en savoir plus, écrivez a Moonlight Productions, 17, boulevard de Courcelles, 75008 Paris, ou téléphonez au 42.25.33.25.

Drôle de Simon

De Boudu au Molyneux de «Drôle de drame» du père Jules de «L’ Atalante» au pépépétainiste du «Vieil homme et l’enfant», des dizaines de rôles attestent que Michel Simon reste et restera un des plus gigantesques acteurs que le cinéma ait connus. Et pourtant, ô surprise, aucune véritable biographie ne lui avait été consacrée. Saluons d’autant plus l’énorme travail de Jean-Marc Loubier, qui ne laisse dans l’ombre aucun aspect de ce misanthrope anticonformiste et libertaire qui se confond si bien avec certains de ses personnages. Le sous-titre, «Roman d’un jouisseur», annonce la couleur : c’est aussi l’érotomane, le collectionneur, l’ami des prostituées, qui s’animent au fil de ces pages bourrées d’anecdotes et de témoignages glanes à d’innombrables sources. Un type comme ça ne devrait jamais mourir ! Michel Simon, par Jean-Marc Loubier, Ramsay-Cinéma, 175 francs.

ABCAntares USA

Antares-Travelling, décidément très en verve cinéphilique, vient de négocier, avec la firme américaine ABC, l’achat de plus de soixante films. De l’ensemble de ce catalogue, finement intitule Grand Écran, extirpons quelques joyaux. «Les chiens de paille», «Cabaret» et «Rebecca» sont trois chefs-d’œuvre disponibles, 0 joie, en VO sous-titrée et en VF. Parmi les titres qui méritent également une attention soutenue, signalons, dans un désordre qui semble un effet de l’art, «On achève bien les chevaux», «Junior Bonner», avec Steve McQueen, et «J’étais un petit lapin de Playboy», qui vaut largement un détour de mille bornes. Ça bouge chez Antares ! Et le directeur m’assure que ce n’est qu’un début. Qu’ils continuent le combat ! (Prix indicatif de chaque cassette : 159 francs).

Leave a Reply